Sénégal-Religion: Serigne Cheikh Thioro Mbacke,un érudit aussi méconnu que connu.

Sénégal-Religion: Serigne Cheikh Thioro Mbacke,un érudit aussi méconnu que connu.


Cheikh Ahmadou Bamba a laissé, à travers sa vie et ses écrits, un trésor spirituel inestimable, à la confrérie mouride en particulier, et à l’humanité en général. Et parmi les disciples qui ont œuvré à faire connaître la dimension de la pensée mouride, Serigne Cheikh Thioro Mbacke occupe incontestablement une place de choix. Né en 1914 à Gawane « Taax », ville de son père qui se situe dans le département de Bambey région de Diourbel.Serigne Cheikh Thioro Mbacke est le fils de Mame Cheikh Anta Mbacke frère de même père de Cheikh Ahmadou Bamba, et sa mère s’appelle Soxna Ngoné Yané Fall.Cette dernière est la fille du Damél Samba laobé Fall de Cayor.
En 1921 Cheikh Ahmadou Bamba, ordonna à Mame Cheikh Anta Mbacke d’amener Serigne Thioro Mbacke à Ndam, Chez Serigne Ndam Abdou Rahman lô pour qu’il lui enseigne le Saint Coran.
Après, sa maîtrise du coran, il a poursuivi ses études islamiques à l’école de Serigne Mbacke Bousso, où il a capitalisé le « Fikh » la jurisprudence islamique, le « Tawhid » l’unicité ou la Théologie musulmane, le « Tassawouf » le soufisme.Ainsi, il s’est allé à Longor Mbaye Chez Serigne Longor, C’est là où il finissait ses études coraniques.
Son père Mame Cheikh Anta Mbacke s’intéressait à la vie politique du pays.Il observait ses importantes mutations en suivant de très près les informations. Il cherchait même à avoir une certaine influence sur cette politique en soutenant l’un des acteurs en compétition afin de sauvegarder l’intérêt général et celui des musulmans. C’est ainsi qu’il avait porté son soutien à la candidature de Ngalandou Diouf à la députation au parlement français.Cette attitude du saint homme dans ces élections lui avait valu la colére de Blaise Diagne, l’adversaire de Ngalandou. Après avoir fomenté des fausses accusations, Blaise avait donné l’ordre de l’interner jusqu’à Ségou( Mali) de 1929 jusqu’en 1935. Pendant ce temps, Mame Cheikh Anta Mbacke avait voulu que Serigne Cheikh Thioro lui accompagne puisque vu son âge, on lui avait autorisé d’y aller avec deux personnes durant son séjour carcéral. Mais, à cet époque, Serigne Cheikh Thioro Mbacke fut malade. Borome Dërëm ak Gërëm ( le nanti et l’agrée) en l’occurrence Mame Cheikh Anta, lui recommande d’aller à Darou Bakhoum chez Serigne Gora son fervent disciple, et dès qu’il retrouve sa santé, qu’il aille à Pire. En 1930 Serigne Cheikh Thioro s’installe à Pire jusqu’à le retour de son père, c’est qui symbolise le Magal de Pire qui commémore le retour d’exil de Borome Gawane.
Après le rappel à Dieu de Mame Cheikh Anta Mbacke le 1er janvier 1941, son grand frère Serigne Modou Mamoune Mbacke, premier xalif de borom gawane, lui recommande de se loger dans la résidence de son père à « Keur Baye Laye » à Diourbel pour la continuité des œuvres du Cheikh. Serigne Cheikh Thioro tire sa révérence en 1987 à Darou Salam où se trouve son mausolée. Que Dieu puisse l’agreer et bénir les actes son calif Serigne Sidi Mouhtar Mbacke ! Amen!

Par Khalifa Seck.

Senejet

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.