Sénégal: Touba M’backé: Déjà cinq M’backé-M’backé , à l’assaut des mairies et des conseils départementaux.

Sénégal: Touba M’backé: Déjà cinq M’backé-M’backé , à l’assaut des mairies et des conseils départementaux.

Jamais dans l’histoire politique du Sénégal , autant de chefs religieux « M’backé M’backé  » ne se sont lancé dans le terrain politique du Sénégal. Dans le département de M’backé, ils sont déjà cinq chefs religieux de la famille M’backé -M’backé à se déclarer candidat à la mairie de M’backé ou au conseil départemental de M’backé.

Ces chefs religieux sont : Serigne Fallou M’backé , fils de Serigne M’backé Sokhna Lo ,actuel président du conseil départemental, Serigne Cheikh Abdou Bara Doly M’backé , actuel député et fils de Serigne Bara Doly du Pds , madame Amy M’backé actuelle DAGE MEFPAI, Serigne Gallasse M’backé Kaltom El hadji Bara, ancien député et fis de l’ex khalife général des mourides, et Serigne Gallasse M’backé Amina , fils lui aussi de l’ex khalife général des mourides Serigne El hadji Bara M’backé Fadilou.

 

mbacké mbacké - Sénégal: Touba M'backé: Déjà cinq M'backé-M'backé , à l'assaut des mairies et des conseils départementaux.

Tous compêtissent pour les élections locales de janvier prochain. Si certains sont des militants de partis politiques , d’autres sont des personnalités libres et sans attache ou sans obédience partisane. Toutefois , d’autres M’backé -M’backé , comme l’actuel ministre conseiller de Macky Sall , Cheikh Abdou Lahad Gaindé Fatma M’backé , n’ont pas encore déclaré de candidatures. Mais ce qui ne va pas tarder selon nos sources car , si certains préfèrent respecter le mot d’ordre du parti affilié , d’autres ont déjà rompu les amarres. Cette bataille fratricide politiquement , même si elle n’a jamais fait de dégâts risque de déteindre sur certains rapports fraternels entre famille maraboutiques. Mais , cette floraison de candidatures maraboutiques jusque là inconnues du jeu politique Touba-M’backois empiètent sur ce qui était comme une habitude chez les hommes politiques de la localité. Car jusqu’à un passé récent,  il était rare de voir les M’backé- M’backé vouloir remplacer les politiques dans les mairies et conseils départementaux. D’aucuns pensent que la multiplication de la candidature des M’backé M’backé va poser une problématique démocratique à la longue, de transparence  ou de libertés . Car , vu sous un angle religieux , ils sont des intouchables car respectés mais sur le plan politique , ils doivent être redevables et responsables de la gestion de la chose publique comme tout citoyen.

Sénéjet 

Senejet

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.